Print Header
www.ccsa.ca

Perfectionnement de la main d’œuvre en toxicomanie

​Les personnes qui travaillent dans le domaine de la dépendance et de la toxicomanie font face à des difficultés particulières d’ordre professionnel et personnel. On attend d’eux qu’ils fournissent des services rapides et efficaces aux clients dans un environnement exigeant avec des problèmes récurrents liés au recrutement, au maintien du personnel et à l’épuisement professionnel.​

Bien que plus de 50 program​​mes sur le traitement de la dépendance et de la toxicomanie soient offerts dans les universités et les collèges canadiens, les diplômés de ces programmes sont minoritaires dans la main-d’œuvre affectée au traitement de la dépendance. La main-d’œuvre en toxicomanie ne dispose d’aucun mode d’autorégulation, quoique la certification individuelle et l’agrément organisationnel aident à accroître l’uniformité et la qualité des services de prévention et de traitement au Canada.

Répondre aux besoins de la main-d’œuvre canadienne

Le Canada doit uniformiser la qualité des services offerts à la population par les intervenants en toxicomanie. « Soutenir le perfectionnement de la main-d’œuvre » est une des priorités nationales relevées dans le Cadre national d'action pour réduire les méfaits liés à l'alcool et aux autres drogues et substances au Canada​.

Le perfectionnement de la main-d’œuvre est une priorité pour le CCLT

En consultation avec son le Groupe consultatif national sur le perfectionnement de la main-d’œuvre (GCNPM), le CCLT a produit un important ensemble de documents pour le domaine de la toxicomanie. Les Co​​mpétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie constituent un recueil de ressources pratiques à l’appui du perfectionnement professionnel sur le terrain. Ces compétences sont axées sur les habiletés techniques et comportementales.

Trousses

​Les trousses pour la main-d’œuvre en toxicomanie​ du CCLT aident les professionnels du domaine à mieux comprendre et traiter les besoins de leur clientèle.​